Motion des élus et personnels de l’Université de Strasbourg sur la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers

Motion proposée par les élues et élus aux trois conseils sur les listes Alternative, signée par plus de 250 personnels.

Les élus et personnels de l’Université de Strasbourg se prononcent fermement contre la hausse discriminatoire des frais d’inscription dans l’enseignement supérieur, ciblant les étrangers extra-communautaires, annoncée par le Premier ministre Édouard Philippe.

Ils adressent toute leur solidarité aux étudiants et doctorants étrangers que notre établissement accueille aujourd’hui et accueillera à l’avenir.

Ils souhaitent que leur université agisse conformément à ses valeurs humanistes en refusant d’appliquer cette mesure, ainsi qu’en la condamnant publiquement.

Ils estiment que cette mesure sera contre-productive à tout point de vue[1], y compris du point de vue économique[2].

Ils constatent que la seule annonce de cette mesure, prise sans concertation, a déjà eu des effets néfastes sur les étudiants étrangers en France, comme sur ceux qui envisagent d’y venir, et donc un effet néfaste sur notre renommée internationale et notre attractivité. Ces effets ne pourront être amoindris que par une rétractation publique immédiate.

[1] Communiqué de l’AUREF (Alliance des Universités de Recherche et de Formation) : Droits d’inscription pour les étrangers extra-communautaires

[2] Rapport de la Cour des comptes : Les droits d’inscription dans l’enseignement supérieur

Evolution des effectifs titulaires dans les universités

Classement de l’austérité universitaire.
Ce graphique présente l’évolution des effectifs titulaires Enseignants et Enseignants-Chercheurs par université entre 2010 et 2016.

Source : #DataESR

%d blogueurs aiment cette page :